salomé-lelouch.jpg

Salomé Lelouch

Rares sont les artistes pouvant prétendre avoir débuté leur carrière presqu’à la naissance ! C’est pourtant le cas de la jeune Salomé qui décroche son 1er rôle quelques jours après avoir poussé son premier cri à Paris. C’était dans le film Viva la vie pour lequel Claude Lelouch, son père, avait tout simplement besoin d’un bébé.

Mais ne vous y trompez pas ! Avoir Evelyne Bouix pour maman et Pierre Arditi pour beau-père ne permet pas d’accrocher automatiquement la petite flamme pour le milieu artistique dans le coeur. Dans une interview accordée à Catherine Schwaab pour Paris Match, Salomé Lelouch l’avouait sans retenue : « à 16 ans, j’avais déjà 20 films au compteur mais sans la passion. C’était juste le plaisir de ne pas aller à l’école ! »

Soulignons toutefois qu’enfant elle donnait tout de même la réplique à Belmondo dans Itinéraire d’un enfant gâté. On situe davantage ses vrais premiers rôles en 1995 et 1999, respectivement dans Les Misérables et Les lunettes d’Elton John.

Fortement poussée par Pierre Arditi à ne pas abandonner sa scolarité, elle suit les cours de l’Ecole internationale bilingue et les leçons de Francine Walter au Théâtre La Bruyère. Malgré tout, pour la jeune femme, la vocation ne s’avérait pas manifeste : « ma plénitude était ailleurs. »

En 2003, elle prend les rênes du Ciné 13 Théâtre qu’elle rebaptisera en 2018 Théâtre Lepic, racheté à Claude Lelouch. Situé au cœur de la butte Montmartre, ce lieu culturel lui permettra de trouver la voie de l’épanouissement réel en qualité de comédienne, metteuse en scène et productrice de théâtre français.

À peine maman d’une petite Gabrielle, elle trouve le temps de défendre pas moins de 6 propositions en 2015 au Festival off d’Avignon. Et une chose est certaine, lorsqu’elle conçoit un spectacle pour enfants, Salomé se sent cette fois « réellement à sa place »

Elle met en scène le best seller Changer l'eau des fleurs de Valérie Perrin.

Photographie Ariane Dolfus

  • Elle naît le 25 juin 1983 à Paris.
  • Elle a aussi tourné pour la TV. Les Ritaliens (2000). L’étrange Monsieur Joseph (2001). Série Le Proc’ (2004).
  • À 26 ans, sa première pièce voit le jour. Elle s’intitule "Qu’est-ce qu’on attend ?".
  • Superstition : dans la famille Lelouch, le chiffre 13 est un porte-bonheur. Pas étonnant que les lettres qui composent le nom et prénom de Salomé soient au nombre de 13 !

Bientôt en spectacle au Colisée

Un talent déjà applaudi sur notre scène

Vous aimerez aussi