José Paul.jpg

José Paul

Comédien et metteur en scène, il est surnommé le « record man » pour ses 8 nominations aux Molières, soit comme metteur en scène, soit comme comédien.  Pourtant, la première fois que l’on peut voir José Paul face au grand public, c’est dans l’émission télévisuelle La Classe, au sein de la troupe comique. En même temps, à cette époque, il monte et interprète de nombreux spectacles au Café-théâtre, et accède aux plus grandes scènes avec Colombe de Jean Anouilh. En 1979, il commence à se consacrer entièrement à la mise en scène.
Depuis l’enfance, José Paul voue une passion au théâtre, il est élevé dans une famille de tradition artistique à Paris, en banlieue et étudie aux cours Florent, avec Jean-Laurent Cochet et Sarah Sanders.

Recalé trois fois au concours d’entrée au Conservatoire National d’Art Dramatique, il n’aura pas plus de chance à l’Ecole de la Rue Blanche, ni à la Classe libre du Cours Florent. Violent pour celui qui rêvait de grands rôles à la Comédie Française. « Dès lors, j’ai su que ma carrière allait prendre un autre chemin ». Ce sera, d'abord, le café-théâtre avec Alain Goison, le talentueux complice disparu trop tôt. « Quand Alain est parti, on m'a proposé de faire du one-man-show mais, moi, j'ai besoin de l'autre, des autres ».

Au Colisée, on l’a vu mettre en scène La Garçonnière, dirigeant Guillaume de Tonquédec, et en 2020 la pièce de Sébastien Castro, J’ai envie de toi et plus récemment Berlin Berlin nommé 4 fois aux Molières. 

 

Photo Olivier ALLARD

  • Il a mis en scène Richard Berry.
  • Il a formé un groupe avec Gérad Loussine, Marc Foyet et Stéphane Hillel.
  • Le théâtre, sa raison d'être, son oxygène.
  • Ce qu'il a confié dans un sourire : "Ma carrière est fondée sur l'échec ! »

Bientôt en spectacle au Colisée

Un talent déjà applaudi sur notre scène

Vous aimerez aussi