Jean-Philippe_Daguerre.jpg

Jean Philippe Daguerre

Né à Montauban en 1968, Jean Philippe Daguerre se forme au Conservatoire de Bordeaux et au Studio Pygmalion et commence une carrière de comédien. Il s’essaye un temps à la chanson mais décide finalement de se lancer corps et âme dans la mise en scène à l’âge de 30 ans. Il dirige depuis la compagnie Le Grenier de Babouchka sur Paris, en compagnie de son épouse Charlotte Matzneff. A deux ils produisent de nombreux classiques que Jean-Philippe met en scène comme : Les Fourberies de Scapin, Le Malade imaginaire, Cyrano de Bergerac entre autres... Ensemble, ils font travailler une cinquantaine de comédiens.

Attaché à ses origines du côté de Saint Jean Pied de Port, c’est dans les centres aérés fréquentés dans son enfance qu’il découvre le chant et le théâtre. Il se souvient régulièrement de la culture artistique fortement imprégnée dans ce pays basque qu’il chérit encore aujourd’hui.

Jean Philippe Daguerre a créé depuis 1996 cinq spectacles mêlant le théâtre, la musique, le chant et la danse.

De lui-même il dit ne pas être un metteur en scène de grandes vedettes. Il privilégie l’esprit de troupe. S’il fait du théâtre c’est avant tout pour faire plaisir, en donner et rendre les gens heureux.

Ses creations sont un mélange de jeu, de danse et de musique. Lors de sa reprise du Cid, il collabore avec le musicien Petr Ruzicka qui avait déjà travaillé sur son Cyrano de Bergerac. Il écrit pour d’autres artistes tels qu’Alexandre Pesle pour qui il crée Conseils à des jeunes qui veulent rentrer dans le show-business, en 2008.

Si on connaît Jean-Philippe Daguerre dans son rôle de metteur en scène, on oublie parfois ses débuts en tant que comédien. En dehors de ses apparitions dans les mises en scène théâtrales de Broucaret ou Molinaro, on le retrouve dans le rôle de Roger Thiery dans le film Crime d’Etat réalisé par Pierre Aknine en 2013.

 

  • Ce qu’il a dit : «J’ai envie de rendre heureux les gens. » «J’écris très très vite, j’ai une idée en tête et je me laisse guider par l’inspiration, je laisse surgir (…) »..
  • 4 Molières en 2018 dont ceux du Meilleur Spectacle de Théâtre Privé et du Meilleur Auteur pour Adieu Monsieur Haffmann
  • A réécrit et mit en scène des contes tels qu’Aladin, nominé pour le Molière du Jeune Public en 2016.
  • Il a prêté sa voix au court-métrage d’animation Rascagnes en 2003.
  • Auteur de La Famille Ortiz et Le Petit Coiffeur

Bientôt en spectacle au Colisée

Un talent déjà applaudi sur notre scène

Vous aimerez aussi