HAROUN.jpg

HAROUN

Cadre en col blanc ? Intellectuel à lunettes ? Geek hyper connecté peut-être…

Avec pour seul indice son physique, on placerait facilement HAROUN en tête des mecs pas vraiment drôles à fréquenter en soirée. Une apparence trompeuse évidemment ! Derrière une allure discrète, se cache incontestablement une « valeur montante de la génération du stand-up » (TéléObs 2017).

Des vannes, c’est sûr, HAROUN n’en manque pas. De haute qualité en prime ! Certaines critiques médiatiques n’hésitent d’ailleurs pas à le qualifier de « digne héritier de Guy Bedos ». Humoriste pince sans rire à l’humour noir et absurde, HAROUN se livre pourtant peu sur lui. De ses origines, il ne divulgue volontairement rien. Ceci afin de pouvoir toucher à tous les sujets « sans rien s’interdire ».

Voile, racisme, politique, attentats, féminisme, religion : il ne s’empêche rien mais travaille TOUT. Doté en plus d’un sens du perfectionnisme probant. Avec HAROUN, chaque thématique est disséquée au millimètre. Il ressort ainsi de ce sens inné du décryptage, des textes d’une finesse saisissante. Reflets d’un véritable travail artisanal, ces réflexions sont à l’image de son nouveau spectacle SEUL(S) où il s’est amusé à se dédoubler.

  • Né en 1984, il a grandi dans l’Essonne à Bures-sur-Yvette.
  • Inspiration : il la puise chez les grands auteurs et philosophes dont il est friand. Il aime aussi le travail de Coluche, Lamoureux ou encore Desproges.
  • 2015 : l’année de son passage remarqué au Jamel Comedy Club.
  • 2017 : créateur du concept « Ta blague » développé en ligne sur sa chaîne Youtube, il récolte des millions de vues sur Internet.
  • Carrière : Haroun a passé un master en management et n’a pas hésité à monter son entreprise de formation via l’improvisation théâtrale. Porteur de projets, il est aussi connu pour avoir lancé sa plateforme de partage en ligne www.pasquinade.fr où vous pouvez notamment mieux découvrir son univers mais aussi celui d’autres artistes.

Bientôt en spectacle au Colisée

Un talent déjà applaudi sur notre scène

Vous aimerez aussi