• Théâtre

LE CANARD À L’ORANGE

  • mars
  • COMPLET
  • tarif
  • Plein43
  • Réduit / Catégorie 239
  • Catégorie 3 (dernier rang)30
  • Abonnés35
  • ABO. -26 ANS / ROUBAIX30
  • Dernière minute15
  • durée
  • 1H45 SANS ENTRACTE


partager ce spectacle twitter facebook
covoiturage

Le covoiturage, c'est sympa, écologique et économique. Vous cherchez une place dans le véhicule d’un autre spectateur ou proposez de partager votre moyen de transport? Une plateforme de mise en relation entre spectateurs est désormais disponible sur notre site internet.

cliquez-ici
NICOLAS BRIANÇON | ANNE CHARRIER | FRANÇOIS VINCENTELLI
ALICE DUFOUR | SOPHIE ARTUR
ÉCRITURE WILLIAM DOUGLAS HOME
Cette brillante comédie est la parfaite illustration de ce que le théâtre de boulevard peut être fin, subtil et devenir un genre théâtral majeur.
Jean Poiret a été l’un des plus brillants interprètes du fameux Hugh Preston, personnage principal de ce texte, véritable mécanique à rire, parfaitement huilée. Aujourd’hui, c’est Nicolas Briançon qui endosse le costume de tweed et signe une mise en scène so british extrêmement efficace. Interprétée par François Vincentelli et deux comédiennes magnifiques – Anne Charrier (vue l’an passé dans En attendant Bojangles) et Alice Dufour – la pièce prend une nouvelle dimension et révèle des charmes insondables. Nous allons découvrir et suivre les tribulations amoureuses d’un quatuor de haute volée, au sein duquel les relations amoureuses deviennent jeu de stratégie et objet de manipulation. Les quatre personnages, plus la gouvernante et un canard récalcitrant, sont réunis pour un week-end au cours duquel Hugh Preston, en joueur d’échecs qu’il est, va tout faire pour reconquérir le cœur de sa reine. Avec des délicatesses et des subtilités infinies, la pièce nous entraîne dans un tourbillon étourdissant, dans un magnifique feu d’artifice d’esprit et de drôlerie !

Nicolas Briançon assisté de Pierre-Alain Leleu (mise en scène) | Marc-Gilbert Sauvajon (adaptation) | Jean Haas assisté de Bastien Forestier (décorateur) | Franck Brillet (lumière) | Michel Dussarat assisté de Aimée Blanc (costumes) | Michele Bernet (maquillage et perruques) | Gérard Daguerre (musique)

« Le Canard à l’Orange : malicieux et élégant ! Les répliques claquent et la distribution sert à la perfection la mécanique de la pièce ! » Ouest France

Le canard à l'orange

vous aimerez aussi...

  • ENCORE UN INSTANT
  • SIGNÉ DUMAS
  • ELEPHANT MAN