• Grand spectacle

ANNA

  • décembre
  • tarif
  • Plein45
  • Réduit41
  • Abonnés37
  • Abonnés -26ans34
  • Dernière minute8
  • Scolaires20
  • Scolaires roubaisiens15
  • durée
  • 1H30 SANS ENTRACTE
partager ce spectacle twitter facebook
covoiturage

Le covoiturage, c'est sympa, écologique et économique. Vous cherchez une place dans le véhicule d’un autre spectateur ou proposez de partager votre moyen de transport? Une plateforme de mise en relation entre spectateurs est désormais disponible sur notre site internet.

cliquez-ici
D’après le film ANNA • Réalisation et scénario de Pierre Koralnik • Avec la collaboration de Jean-Loup Dabadie
Adaptation d’un téléfilm culte de l’ORTF dont la bande-son signée Gainsbourg est restée célèbre, Anna est une ode débridée à l’amour idéal, un poème musical à la fois loufoque et tragique.
Malgré son modeste statut de téléfilm, Anna est aujourd’hui considéré comme un monument de la culture pop. Cette comédie musicale, particulièrement audacieuse dans le paysage audiovisuel des années 60, s’était fait remarquer par son extrême modernité, (mêlant le Pop Art et le cinéma de la Nouvelle Vague) et une partition de seize titres signés Serge Gainsbourg, dont le plus connu, Sous le soleil exactement, est ancré dans les mémoires. Anna, c’est l’histoire d’un amour-chassé-croisé, au sein d’un groupe d’acteurs, musiciens et plasticiens abreuvés d’images et de fantasmes narcissiques. Emporté par l’effervescence de ces jeunes arty, un garçon (Grégoire Monsaingeon), tombe fou amoureux d’une image : en 1967, c’était celle d’Anna Karina – aujourd’hui c’est l’image de Cécile de France, belle comme une icône. Elle est là, mais il est trop préoccupé par son désir d’elle pour la voir, et entre la réalité et les songes, elle brûle d’envie d’une vie réelle, charnelle. D’une existence en trompe-l’œil… Cette œuvre d’avant-garde a gardé toute sa modernité, et la porter sur scène est un défi passionnant, qu’ont choisi de relever Emmanuel Daumas – connu notamment pour ses mises en scènes à la Comédie française – et Pierre Rigal, chorégraphe de réputation internationale : en 2013, la conscience d’être englobé dans un monde virtuel est plus que jamais d’actualité.

Adaptation et mise en scène : Emmanuel Daumas • Assistante à la mise en scène : Manuella Mangalo • Chorégraphie : Pierre Rigal • Scénographie : Saskia Louwaard et Katrijn Baeten • Lumières : Bruno Marsol • Costumes : Alexia Crisp-Jones • Vidéo : Romain Tanguy • Graphismes et images animées : Mrzyk & Moriceau (avec Mathematic) • Collaboration artistique : Olivier Marty et Géraldine de Marjerie • Orchestrations et musiques additionnelles : Guillaume Siron et Bruno Ralle • Direction musicale et clavier : Philippe Gouadin • Guitare : Benoît Chanez • Basse : Salomon Dayan-Korolic • Batterie : Jacques Toinard • Avec : Cécile de France, Grégoire Monsaingeon, Gaël Leveugle, Florence Pelly et Crystal Shepherd-Cross.